Revue de presse – 6/10/2021

Hausse du prix de l’énergie : les Européens en ordre dispersé, Le Monde, 6/10/2021

Si les Vingt-Sept affichent leurs inquiétudes face à l’envolée du prix du gaz, leurs intérêts apparaissent trop divergents pour mettre en place une stratégie commune. En quelques semaines, le sujet des prix de l’énergie s’est imposé en haut de l’agenda européen. Alors que celui du gaz a renchéri de 130 % depuis janvier, coté au Nymex, les Vingt-Sept et les institutions communautaires s’inquiètent des conséquences sociales, économiques, politiques et environnementales de cette envolée. Lundi 4 octobre, à Luxembourg, les ministres des finances de la zone euro en ont longuement discuté. Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne (UE), qui dîneront ensemble mardi 5 octobre en Slovénie, s’en saisiront probablement, avant d’y revenir lors de leur prochaine rencontre, prévue à Bruxelles les 21 et 22 octobre. « La hausse des prix de l’énergie menace la reprise économique et met en danger la transition climatique » , a déclaré Christos Staikouras, le ministre grec des finances, lundi… lire

Le boom du prix du carbone va nous coûter cher / Julien Teddé, PDG d’Opéra Energie, Les Echos, 6/10/2021

Les prix de l’énergie connaissent une hausse fulgurante depuis quelques mois. Si l’inflation en France atteint des niveaux que nous n’avions pas connus depuis plusieurs années, c’est en grande partie sous l’impulsion des prix de l’énergie. Le niveau du tarif réglementé de gaz pour les ménages a augmenté de 50 % depuis l’été 2020. Les cours mondiaux du gaz ont triplé en moins de dix-huit mois. La tendance se poursuit, promettant des hausses à venir pour le consommateur final. Et le pire est probablement à venir, du côté de l’électricité. Le marché de gros de l’électricité vole de record en record. Les cours ont doublé en un an et ont dépassé le cap symbolique des 100 euros par mégawattheure. Du jamais-vu depuis la création de cette Bourse au début des années 2000 !… lire

Tempête parfaite autour du gaz, Le Monde, 6/10/2021

Y aura-t-il du concombre et des tomates à Noël ? Les Pays-Bas, patrie de l’agriculture intensive, y pourvoient habituellement grâce à leurs serres géantes. Mais l’année 2021 sera différente. Le gaz qui les chauffe en hiver vient à manquer et l’électricité qui les éclaire devient hors de prix. Le chaos énergétique qui a paralysé une partie de l’industrie britannique gagne l’Europe. Après une année blanche en 2020, qui a vu la consommation d’énergie baisser en Europe, laissant croire que la transition énergétique avait commencé, la demande remonte en flèche et les prix encore plus vite… lire

La méthanisation en crise de croissance, Le Monde, 6/10/2021

Les sénateurs ébauchent les lignes d’ « un modèle français » de la transformation des déchets en biogaz. Eviter un « emballement » de la filière, permettre son développement « mesuré et apaisé » et surmonter « la crise de confiance » qui la menace… La mission d’information du Sénat sur la méthanisation, qui a rendu son rapport mardi 5 octobre, avait un objectif : éviter que ne se répète le scénario de l’éolien terrestre et que l’opposition croissante aux méthaniseurs, ces immenses cuves qui poussent dans les campagnes pour transformer des déchets organiques en gaz renouvelable, ne se transforme en vague de contestation. « La méthanisation est un sujet de controverses. Or, elle concerne, à la fois, la transition énergétique et la transition agricole, deux questions importantes », explique le sénateur (écologiste, Ille-et-Villaine) Daniel Salmon, rapporteur de la mission d’information… lire

Electricité, nucléaire : Paris marque des points à Bruxelles, Les Echos, 6/10/2021

La Commission ouvre la porte à un découplage des prix de l’électricité de ceux du gaz, comme la France le réclame. Elle envoie également des signaux positifs sur la place du nucléaire dans la transition écologique. Le rendez-vous portait sur l’énergie et il n’en a pas manqué. C’est un Bruno Le Maire très offensif et multipliant les bilatérales qui s’est rendu à Luxembourg, lundi et mardi, afin de plaider auprès des autres ministres de l’Economie de l’UE, réunis en Eurogroupe puis en Ecofin, pour une réponse commune à la flambée des prix du gaz et de l’électricité. Bercy veut aller plus loin que les aides de circonstances et propose une réforme structurelle. Il ne veut ni plus ni moins qu’une révision du marché unique de l’électricité, dont la crise actuelle révèlerait les limites, à commencer par une trop forte dépendance du prix de l’électricité à celui du gaz… lire

Stocker le gaz, un enjeu de sécurité d’approvisionnement, Le Monde, 6/10/2021

Alors que les prix du combustible ont flambé depuis le début de 2021, certains pays, comme l’Allemagne, ont des réserves assez basses. En période de gros temps, il est toujours préférable de disposer de quelques provisions. Depuis le début de l’année 2021, la forte hausse des cours du gaz en Europe sur le marché emporte tout sur son passage. La bourrasque rappelle à quel point l’Union européenne (UE) dépend de quelques pays fournisseurs, parmi lesquels se trouvent la Russie et la Norvège. Tout comme de leur capacité, voire de leur volonté, d’augmenter ou non les volumes de livraison pour répondre à la demande… lire

Eolien : l’exécutif s’engage à se soucier davantage de l’opinion, Les Echos, 6/10/2021

La majorité n’entend pas se laisser confisquer par les opposants le débat sur le développement de cette énergie renouvelable. Dix mesures, annoncées mardi, doivent lui redonner vigueur. Après avoir fait rage aux dernières régionales, le débat sur le bien-fondé du programme d’équipement de la France en éoliennes retrouve le devant de la scène à la faveur de la présidentielle. Et comme précédemment, à « renfort de contre-vérités […], une petite musique est en train de s’installer » , a déploré mardi Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique, en présentant dix mesures destinées à y mettre un bémol et à faire mieux accepter par l’opinion le développement d’une filière très en retard sur son calendrier… lire

Le sol, richesse méconnue, sans cesse piétinée, Libération, 6/10/2021

Des milliers de nouvelles espèces de champignons, de bactéries ont été découvertes. Pour préserver cette présence invisible, il faut repenser les pratiques agricoles qui contribuent au réchauffement global. Qu’est-ce qui comporte 25% de la biodiversité connue et 75 % de la biomasse terrestre, construit la fertilité du monde, régule le cours des rivières et le climat ? Ne cherchez pas loin, juste sous vos pieds : c’est le sol ! Longtemps, il a été vu comme un support des végétaux ou de nos constructions, nourrissant chimiquement les plantes : en accord avec cela, l’agriculture conventionnelle y met des engrais minéraux. On lui portait peu d’attention : réputé sale, peut-être parce qu’on y met nos morts, il est opaque et fait de composants invisibles, minéraux (comme les argiles) ou vivants (les microbes, bactéries et champignons). L’essor actuel de la microbiologie moléculaire et l’automatisation du séquençage génétique, qui identifie les espèces et leur métabolisme par l’ADN, ont été une révolution… lire

La lente ascension des téléphériques urbains, La Croix, 6/10/2021

Toulouse espère que son téléphérique urbain sera opérationnel au premier trimestre 2022. Avec ses 3 km, il sera le plus long de France. Celui de Saint-Denis, à La Réunion, pourrait ouvrir à la fin de l’année avec un système de 2,7 km. De plus en plus d’élus réfléchissent à des projets similaires. Lorsqu’on évoque en France les transports urbains, on parle le plus souvent de bus, de tramways ou encore de métros. Plus rarement de téléphérique. Cela a été pourtant le cas à Toulouse, lors des Rencontres nationales du transport public qui se sont tenues du 28 au 30 septembre, grâce à une visite du chantier de Téléo. Ainsi se nomme le téléphérique urbain que Tisséo Voyageurs, la régie qui exploite le réseau de la métropole toulousaine, espère ouvrir aux usagers au premier trimestre 2022… lire


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search