Revue de presse – 3/12/2021

Énergies renouvelables : pourquoi le retard de la France pose problème, La Tribune, 3/12/2021

Si les émissions de CO2 du mix électrique français sont relativement faibles grâce au nucléaire historique, le bouquet énergétique global de l’Hexagone reste largement dépendant des combustibles fossiles. Pour s’en sevrer, les pouvoirs publics entendent développer massivement les énergies renouvelables, indépendamment d’une éventuelle relance de l’atome. Mais en la matière, les objectifs sont encore loin d’être atteints, et la perspective de la neutralité carbone en 2050 s’éloigne… lire

Les mini-réacteurs nucléaires arriveront-ils à l’heure ? / Valérie Faudon, déléguée générale Société Française d’Énergie Nucléaire (SFEN), enseignante à Sciences-Po et Greg De Temmerman, chercheur associé à Mines ParisTech-PSL , Les Echos, 3/12/2021

Lors de l’annonce du plan France 2030 début octobre, Emmanuel Macron a mis les petits réacteurs modulaires ( « small modular reactors », SMR) sur le devant de la scène. Le président de la République a évoqué la construction d’une première unité à partir 2030 en France, ce qu’EDF a confirmé. Or en août dernier, le GIEC appelait à « réduire fortement et rapidement » les émissions mondiales, alors que les ambitions actuelles des pays sont hors des clous. Les SMR arriveront-ils trop tard pour répondre à l’urgence climatique ? Absolument pas… lire

En Europe, le marché de l’électricité contesté, Le Monde, 3/12/2021

Alors que les prix flambent, les ministres de l’énergie européens planchent sur des pistes de réforme. Un quart de siècle après sa libéralisation, le marché européen de l’électricité obéit à des règles « obsolètes », selon les mots, fin septembre, de Bruno Le Maire, le ministre français de l’économie et des finances. Jeudi 2 décembre, sa collègue de la transition écologique, Barbara Pompili, a, elle aussi, évoqué ce dossier : avant une réunion à Bruxelles avec les autres ministres chargés de l’énergie dans les pays membres de l’Union européenne, elle a plaidé pour « une autre manière d’aborder » ce marché et celui du gaz, afin que « les consommateurs ne soient pas victimes » des fluctuations des prix. Depuis l’été, en effet, les cours repartent aussi fort que l’activité économique… lire

Neutralité carbone en 2050 : ce qu’impliquent les quatre scénarios modélisés par l’Ademe, La Tribune, 3/12/2021

Après négaWatt et RTE, l’Ademe a dévoilé à son tour, mardi 30 novembre, des scénarios prospectifs pour atteindre la neutralité carbone à horizon 2050, au nombre de quatre. Alors que les deux premiers induisent un changement drastique de nos modes de vie passant par plus de sobriété énergétique, les deux suivants misent sur l’innovation technologique pour équilibrer le bilan carbone de la France. D’un bout à l’autre du spectre, les leviers mobilisés varient, et impliquent des choix de société structurants. Explications… lire

En France, les investissements pour le climat restent insuffisants, Le Monde, 3/12/2021

Ces dépenses, en hausse de 10 % en 2020, ne permettent pas d’atteindre les objectifs de la transition écologique. Entre retour de la menace sanitaire, surenchère identitaire et inquiétudes pour le pouvoir d’achat, le sujet peine à émerger dans la précampagne présidentielle. Le changement climatique mérite pourtant d’être l’un des enjeux majeurs du scrutin 2022… lire

La France renonce à soutenir le projet gazier porté par TotalEnergies dans l’Arctique russe, Le Monde, 3/12/2021

Le projet sera cependant bien financé par des banques russes et internationales. Le mégaprojet gazier Arctic LNG 2, très contesté par des associations de défense de l’environnement, se fera finalement sans garantie publique de l’Etat français. L’information a été confirmée au Monde de sour ce gouvernementale, mercredi 1er décembre. Le russe Novatek, principal porteur du projet avec le groupe français TotalEnergies (21,6 % de participation directe ou indirecte), avait annoncé, la veille, avoir obtenu près de 10 milliards d’euros de financement de banques russes et internationales… lire

CO2 et gaz polluants, un double fardeau écologique et sanitaire, Le Monde, 3/12/2021

Le secteur des transports est le seul qui a vu ses gaz à effet de serre augmenter depuis 1990. La voiture en représente plus de la moitié. Si la voiture se retrouve aujourd’hui sur la sellette, c’est parce qu’elle représente un double fardeau, écologique et sanitaire. En matière de lutte contre le dérèglement climatique, l’enjeu des transports, et en particulier de la voiture, est crucial… lire

Électricité : le coût explose pour l’État, Le Figaro, 3/12/2021

Limiter la hausse à 4 % en 2022 pourrait coûter jusqu’à 12 milliards d’euros. C’est une promesse qui va coûter deux à trois fois plus cher que prévu. Le premier ministre Jean Castex s’est engagé début septembre à limiter la hausse du tarif régulé de l’électricité (TRV), commercialisé par EDF, à 4 % en février prochain lors de son actualisation annuelle. Sans cela, disait-il à l’époque, les prix au particulier augmenteraient de 10 %, à cause de la flambée des prix de l’électricité sur les marchés de gros européen. Cette promesse, évaluait le gouvernement en septembre, devait coûter pas moins de 4 milliards d’euros à l’État… lire

La filière éolienne en mer veut accélérer la cadence en France, Les Echos, 3/12/2021

France énergie éolienne et le Syndicat des énergies renouvelables présentent cinq propositions pour accélérer le développement de l’éolien offshore. Selon eux, « un objectif de 50 GW d’ici à 2050 » au large des côtes françaises est « réaliste et souhaitable » pour atteindre la neutralité carbone… lire

Pollution : un Américain génère trois fois plus de déchets plastique par an qu’un Français, La Tribune, 3/12/2021

Les Etats-Unis arrivent en tête des pays qui produisent le plus de déchets plastiques, selon un rapport des Académies nationales des sciences, de l’ingénierie et de la médecine. Au rythme actuel, la quantité de plastique versée dans l’océan pourrait atteindre 53 millions de tonnes par an en 2030, soit la moitié du poids total de poissons pêchés dans l’océan annuellement. Et la pandémie de Covid-19 n’a pas arrangé les choses… lire

Essence super chère: Joe Biden accuse les pétroliers d’abuser, La Tribune, 3/12/2021

Malgré la récente baisse des prix du pétrole brut sur les marchés mondiaux, les prix du carburant continuent de flamber aux États-Unis. Au pays de l’automobile reine, face au mécontentement qui monte, Joe Biden, qui se veut le président de la classe moyenne, via sa porte parole Jen Psaki, a donné de la voix, qualifiant ce décalage d'”extrêmement contrariant”. Mais cette posture pourrait faire long feu face aux mouvements erratiques d’un pétrole brut aux prix très volatils (ils rebondissent ce matin juste avant une réunion de l’OPEP)… lire

Energie : le discret accord gazier d’Engie aux Etats-Unis, Le Monde, 3/12/2021

L’ancien GDF Suez a conclu un contrat d’importation avec Cheniere Energy s’étirant jusqu’en 2032, sans en informer le gouvernement. Désormais, le groupe Engie (ex-GDF Suez) préfère redoubler de discrétion lorsqu’il signe un contrat pour importer du gaz naturel liquéfié (GNL) en provenance des Etats-Unis… lire

Le variant Omicron déstabilise le marché du pétrole, Le Figaro, 3/12/2021

Malgré la chute des derniers jours, les producteurs de l’Opep+ choisissent de continuer à desserrer les vannes. Les cours du pétrole étaient fébriles jeudi. Le baril de brent a plongé dans la journée de plus de 71 à moins de 66 dollars avant de remonter à plus de 70 dollars à la suite de l’annonce de l’Opep+. Un jeu de montagnes russes qui suit une chute de près de 16 % depuis la première alerte sur Omicron il y a une semaine… lire

Arctic LNG-2 : malgré Total, la France interdit à ses banques de soutenir la giga-usine de gaz pilotée par la Russie, La Tribune, 3/12/2021

Malgré la présence de TotalEnergies au capital d’Arctic LNG-2, cette gigantesque usine d’exploitation gazière en Arctique pilotée par la Russie et son champion de l’énergie Novatek, la France – son président mais aussi ses banques – désavoue le projet, au nom du climat. Le financement est pour moitié russe, mais Chine, Japon, OCDE y participent aussi. Côté industriel, de nombreuses entreprises occidentales sont impliquées : le français Technip Energies, le suisse Glencore ou l’allemand Siemens… lire

L’Opep et la Russie décident d’ignorer le variant Omicron, Les Echos, 3/12/2021

Les grands pays exportateurs de pétrole vont augmenter leur production en janvier, ignorant pour l’instant la menace que la crise sanitaire fait peser sur la demande mondiale de brut. Une victoire pour les pays consommateurs… lire


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Céline Rival (6 décembre 2021). Revue de presse – 3/12/2021. Veille énergie climat. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/odns


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search