Revue de presse – 11/02/2022

Dans le reste du monde, la part de l’atome s’érode, malgré la Chine, Les Echos, 11/02/2022

Peu de projets de nouveaux réacteurs sont lancés en dehors de France, à l’exception notable de la Chine. En dehors de la France, la planète est loin de vivre un nouvel essor du nucléaire, à l’exception notable de la Chine. Quelque 60 gigawatts de capacités sont en construction dans dix-neuf pays actuellement, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE) – l’équivalent du parc nucléaire français en activité… lire

Profits records pour TotalEnergies : 16 milliards de dollars en 2021, La Tribune, 11/02/2022

Alors que les prix de l’énergie flambent, TotalEnergies vient de dévoiler ses profits pour l’année 2021 : 16 milliards de dollars, équivalents à 13,5 milliards d’euros. Un record, après ceux déjà annoncés des autres géants pétroliers, qui suscite des critiques en France. Dans le même temps, le groupe a annoncé acquérir les activités solaires industrielles et commerciales de l’américain SunPower, dont il est l’actionnaire majoritaire, et renoncer à un projet pétrolier dans le Golfe du Mexique… lire

Nucléaire : Emmanuel Macron annonce la construction de 14 réacteurs (dont 8 en option), La Tribune, 11/02/2022

En déplacement à Belfort pour acter le rachat des activités nucléaires de General Electric par EDF, le chef de l’Etat en a profité pour déployer sa stratégie énergétique sur le long terme, et annoncé un plan de construction de six réacteurs EPR (plus huit posés en option). Un projet gigantesque pour l’instant suspendu à son éventuelle réélection au scrutin présidentiel, et qui soulève des défis à la fois financiers et industriels. Explications… lire

Des éoliennes en mer, pas sur terre, Les Echos, 11/02/2022

La nouvelle feuille de route du chef de l’Etat combine le renouvelable et le nucléaire. Les ambitions pour les éoliennes terrestres sont largement tempérées, pour faire la part belle à l’éolien en mer et au solaire. Emmanuel Macron avait gardé une surprise pour sa visite à Belfort. Comme attendu, le discours du chef de l’Etat, prononcé jeudi sur le site de General Electric, a bien fait la part belle au nucléaire avec l’annonce de la construction de six nouveaux EPR 2 (peut-être suivis par huit supplémentaires). Il a, en revanche, surpris en dévoilant une nouvelle feuille de route remodelant les ambitions françaises en matière d’énergies renouvelables… lire

Les mégaprofits de TotalEnergies en débat, Le Monde, 11/02/2022

Le géant français de l’énergie a réalisé un bénéfice record de 16 milliards de dollars en 2021. Comment redistribuer les richesses ? Bien au-delà de la Bourse de Paris, le débat est reparti de plus belle avec la publication, jeudi 10 février, du résultat net 2021 du groupe TotalEnergies (ex-Total). Sur un chiffre d’affaires de 205 milliards de dollars (179,4 milliards d’euros), la multinationale pétrolière et gazière a réalisé un bénéfice de 16 milliards de dollars en 2021. Une somme record, après la perte de 7 milliards de dollars en 2020, année marquée par la récession due au Covid-19 et par des dépréciations d’actifs… lire

La France choisit une voie contestée, le gaz, pour verdir le transport maritime, Le Figaro, 11/02/2022

Les armateurs français soutiennent le gaz naturel liquéfié, moins polluant que le fioul, mais émetteur de CO2. « À travers ses actions et l’absence d’actions, tant publiques que privées, la France risque fort de devenir un « paria » , du moins en ce qui concerne la « décarbonation » de son transport maritime » , tempête Tristan Smith, expert en énergie et professeur associé à l’University College de Londres… lire

Financer les infrastructures de transport : un vrai enjeu pour penser et construire une mobilité durable, pérenne et solidaire / Christophe Béchu, président de l’AFIT France et Gilles Roussel, président de l’université Gustave Eiffel, La Tribune, 11/02/2022

Alors que les transports comptent pour près d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre en Europe, la décarbonation des mobilités est sans conteste l’un des plus grands enjeux de la décennie. Mais ce n’est pas le seul défi que devra relever le secteur des transports. Celui-ci doit aussi s’adapter à l’évolution de nos modes de vie et de nos comportements… lire

Pollution de l’air : 8 000 décès par an évitables en Ile-de-France, Le Monde, 11/02/2022

Les concentrations de polluants excèdent largement les seuils de l’OMS. Le chiffre devrait convaincre définitivement les pouvoirs publics de changer de braquet dans la lutte contre la pollution de l’air. Près de 8 000 décès prématurés pourraient être évités en Ile-de-France chaque année si les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en matière de qualité de l’air étaient respectées. Cette estimation est le résultat d’une étude inédite publiée jeudi 10 février par l’Observatoire régional de santé (ORS) Ile-de-France une structure scientifique indépendante et Airparif. Huit mille, c’est quatre fois le nombre de morts liés à la consommation d’alcool et quasiment autant que le tabagisme (10 000) à l’échelle de la région la plus peuplée de France… lire

« On ne peut plus gérer environnement et agriculture séparément » / Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, Les Echos, 11/02/2022

Le premier tour de la présidentielle aura lieu le 10 avril. Quel bilan dressez-vous de la mandature ? Il y a eu deux périodes Macron avec un premier temps où les corps intermédiaires étaient sous-considérés. Puis il y a eu le temps du discours sur la nécessaire montée en gamme de la production agricole, avec l’idée que si nous n’étions pas capables d’être compétitifs, nous allions devoir accepter que la France trouve son alimentation ailleurs… lire

La hausse du baril dope les réserves du Kremlin face aux menaces de sanctions, Les Echos, 11/02/2022

La flambée des cours pétroliers vient conforter le régime de Poutine dans son bras de fer avec l’Ouest. Une ombre plane toutefois sur la conjoncture économique du pays : l’inflation. En pleine crise géopolitique avec l’Ouest, le Kremlin se montre insensible aux menaces de nouvelles sanctions. À Washington, des voix ont promis un déluge de mesures contre l’économie russe en cas d’invasion de l’Ukraine. Elles pourraient viser des oligarques proches du président Vladimir Poutine et, par ricochet, toucher les entreprises européennes liées à leurs projets. Dans le viseur figureraient notamment Gennady Timchenko et donc Total, partenaire dans ses mégas usines de GNL de l’Arctique… lire


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search