Revue de presse – 14/03/2022

L’UE veut devenir indépendante des combustibles russes d’ici 2027, La Tribune, 12/03/2022

Ursula von der Leyen va proposer l’objectif d’une indépendance de l’UE envers les énergies fossiles russes d’ici à 2027. Une déclaration qui intervient alors que les chefs d’État et de gouvernement de l’Union sont réunis à Versailles pour élaborer les réponses économiques et militaires au choc de l’invasion russe. Les dirigeants souhaitent tendre vers une Europe indépendante de la Russie d’un point de vue énergétique et plus souveraine sur le plan militaire. Ils ont, en parallèle de ces échanges, exclu une procédure rapide d’adhésion de l’Ukraine dans le bloc des 27… lire

Face au choc énergétique, la solution du rationnement refait surface, Le Figaro, 14/03/2022

Baisser le thermostat, rouler moins vite : à chacun de réduire sa note. Le mot est tabou. Trop connoté aux tickets de rationnement de la Seconde Guerre mondiale dont nous ont parlé nos grands-mères. C’est si loin : ils ont été supprimés en 1949. Et tellement contraire à l’abondance virtuelle, l’alpha et l’oméga de notre société numérique où tout est disponible ad libitum, ici et maintenant, sur un simple clic. Pourtant, face aux pénuries physiques qui menacent, n’est-ce pas la raison même ? Ratio, ration, rationnel, rationnement… Celui-ci n’est d’ailleurs pas forcément autoritaire. Il peut être tout à fait volontaire. Libre à chacun d’abaisser le thermostat de son appartement… lire

En Afrique, électrification rurale rime avec agriculture, La Tribune, 12/03/2022

Malgré plusieurs décennies d’efforts et des dizaines de milliards de dollars d’investissements cumulés, l’accès à une énergie fiable et abordable demeure un luxe pour plus de cinq cents millions d’Africains. C’est particulièrement vrai dans les zones rurales où vivent encore près de la moitié des habitants du continent… lire

Inflation : les prix flambent en Europe et aux États-Unis et ne sont pas prêts de baisser, La Tribune, 12/03/2022

La hausse des prix au mois de février s’est ressentie de la France aux États-Unis en passant par l’Allemagne, l’Espagne ou encore le Royaume-Uni. Face à ces augmentations, qui atteignent parfois des records, la Banque centrale européenne (BCE) a décidé d’accélérer le retrait progressif de ses rachats de dette, tout en se laissant du temps avant d’agir sur les taux… lire

La flambée des prix des céréales met en péril la sécurité alimentaire, Le Figaro, 12/03/2022

La guerre en Ukraine perturbe l’approvisionnement mondial en blé, aliment de base d’un être humain sur trois. Les pays d’Afrique du Nord et du Proche-Orient sont les plus exposés… lire

Engie et Gazprom, une histoire de longs tuyaux et de longs contrats, Le Monde, 14/03/2022

L’énergéticien français est lié au géant gazier russe jusqu’en 2030. Le groupe gazier Engie (ex-GDF Suez) n’a pas « d’activité industrielle en Russie et ne développe pas de projets d’investissements sur ce territoire » , rappelle-t-il. Mais l’entreprise française n’en reste pas moins très exposée à ce pays, et donc à toute mesure internationale qui pourrait frapper le secteur énergétique après l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe, le 24 février… lire

Inquiétudes pour la sécurité alimentaire mondiale, Le Monde, 14/03/2022

De nombreux pays très dépendants des importations de denrées russes et ukrainiennes sont menacés. De 8 millions à 13 millions de personnes supplémentaires pourraient souffrir de la faim dans le monde, en raison des conséquences de la guerre en Ukraine, particulièrement en Asie-Pacifique, en Afrique subsaharienne, au Proche-Orient et en Afrique du Nord. Ces projections sont issues de travaux publiés vendredi 11 mars par l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), qui a évalué l’impact possible de l’invasion russe en Ukraine sur la faim dans le monde… lire

Le monde du fret en pleine tempête, Le Figaro, 14/03/2022

En raison de la guerre en Ukraine, les chaînes logistiques ont replongé dans la désorganisation la plus totale. L’accalmie aura été de courte durée. En ce début d’année, on entrevoyait un début de normalisation dans le fret international après le chaos provoqué par la pandémie de Covid-19. Les prix du transport maritime, qui s’étaient envolés depuis deux ans, marquaient une pause. En janvier, la demande de fret aérien avait bien progressé, mais dans des proportions moindres (+ 2,7 %) qu’escompté… lire

« La hausse du prix du carburant ne va pas nécessairement favoriser la voiture électrique », La Tribune, 12/03/2022

Avec la flambée du prix du carburant liée aux conséquences de la guerre en Ukraine, le prix des tarifs réglementés de l’électricité ont
pour conséquence de rendre les voitures électriques plus compétitives que les véhicules à moteur thermique. Pour Guillaume Crunelle, associé au cabinet de conseil Deloitte et spécialiste de l’automobile, le véritable enjeu est cependant de pérenniser un avantage compétitif qui n’est pas seulement celui du prix de la recharge comparé à celui du plein d’essence… lire

La pollution de l’air affecte le fonctionnement du cerveau, Le Figaro, 14/03/2022

Une vaste étude française montre une baisse des performances cognitives liées au trafic routier. Ce n’est pas un scoop : la pollution atmosphérique, notamment celle causée par le trafic routier, est néfaste pour la santé. Elle affecte les poumons, bien sûr, ainsi que le système cardiovasculaire. Ce qui est moins connu, en revanche, c’est qu’elle endommage aussi le cerveau. Une étude conduite sur un très grand nombre de Français vient de confirmer que les polluants de l’air impactent négativement les performances cognitives, faisant écho en cela à d’autres recherches associant pollution et risque de démence… lire



Citer ce billet
Céline Rival (2022, 14 mars). Revue de presse – 14/03/2022. Veille énergie climat. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/odpj

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search