Revue de presse – 31/05/2022

Le biochar, ce nouvel or noir pour le climat qui fait rêver les industriels de la décarbonation, La Tribune, 31/05/2022

Méconnu du grand public, le biochar cumule de nombreux avantages pour le climat et l’environnement. Fabriqué à partir de résidus forestiers et agricoles, il constitue un puissant puits de carbone, car il permet d’extraire et de piéger le carbone contenu dans les végétaux pendant plusieurs centaines d’années. Son procédé de fabrication, par pyrolyse, permet aussi de produire des énergies renouvelables de manière locale et décentralisée. Et, dans certains contextes, il améliorerait grandement la fertilité des sols. Mais, jusqu’à présent, son coût de production était exorbitant. Aujourd’hui, le développement du marché des crédits carbone change la donne et laisse entrevoir une croissance exponentielle… lire

Urgence climatique, le défi de la sobriété, Le Monde, 31/05/2022

Surconsommation : l’impasse 1 | 5 La réduction des émissions de carbone se heurte au maintien de nos modes de vie. Ce 10 février, le chef de l’Etat n’est pas encore officiellement candidat à sa propre succession. A deux mois du premier tour de la présidentielle, il est venu présenter, à Belfort, sa vision de l’avenir énergétique de la France. Au fil de ce discours,il fera des annonces majeures sur la relance de la filière nucléaire ou sur les objectifs de développement des énergies renouvelables. Mais le premier chantier ne concerne ni l’atome ni les éoliennes : il s’agit d’abord de « gagner en sobriété », pour « baisser de 40 % nos consommations d’énergie » d’ici à Le mot est lâché : « sobriété. Il sera dorénavant présenté comme l’un des piliers du programme énergétique du président… lire

Le Royaume-Uni veut prolonger ses centrales à charbon pour éviter les coupures d’électricité l’hiver prochain, La Tribune, 31/05/2022

Le Royaume-Uni envisage de faire tourner plus longtemps ses centrales à charbon, voire même une centrale nucléaire dont le démantèlement devait commencer cet été. Londres veut ainsi se prémunir des risques pesant sur l’approvisionnement en énergie
l’hiver prochain, qui pourraient se traduire par des coupures affectant des millions de foyers. Mais le pays assure qu’il maintient son objectif de sortir du charbon d’ici octobre 2024… lire

Pourquoi un embargo européen sur le pétrole russe risquerait de faire flamber les cours, La Tribune, 31/05/2022

La réduction des exportations russes, qui devrait s’accélérer avec un embargo européen, va entraîner une modification des fondamentaux du marché mondial, avec un risque de hausse des cours, et des incertitudes sur le moyen terme. Si les Etats-membres de l’Union européenne (UE) réunis pour un sommet européen ces lundi et mardi trouvent un accord sur un embargo sur les achats de pétrole à la Russie, le marché pétrolier pourrait s’en trouver modifié dans les prochains mois… lire

Supprimons tout ce qui freine le développement des énergies renouvelables / Corinne Lepage, ancienne ministre de l’environnement, co-présidente du parti Cap écologie, Le Monde, 31/05/2022

Dans le dernier quart du XXe siècle, en seulement vingt ans, la France a été capable de construire une cinquantaine de réacteurs nucléaires. Cet exploit, nous devons le renouveler aujourd’hui. Mais attention, il ne s’agit plus seulement de construire de nouveaux réacteurs nucléaires ; il s’agit avant tout de construire des infrastructures équivalentes pour produire de l’électricité, à partir des énergies renouvelables. C’est d’ailleurs la proposition communautaire en réponse à la crise ukrainienne… lire

Electricité : l’atout nucléaire se retourne contre la France, Les Echos, 31/05/2022

Si le parc nucléaire français a longtemps permis de bénéficier d’électricité bon marché, il entraîne désormais les prix dans une spirale infernale. En tournant au ralenti, il suscite un appel d’air sur les marchés qui fait exploser les prix, bien au-delà de ceux observés ailleurs en Europe. La taille du parc nucléaire français, l’un des plus grands au monde, cet atout qui permettait de disposer en France d’une électricité abondante et bon marché, est désormais à l’origine d’un phénomène jusqu’ici impensable : une explosion des prix de l’électricité localisée en France où ils sont les plus élevés d’Europe… lire

Cooplim se couvre de la plus grande centrale solaire en autoconsommation de France, La Tribune, 31/05/2022

Alors que le prix de l’électricité flambe, la Coopérative fruitière du Limousin (Cooplim) a peut-être trouvé une alternative économique et écologique pour alléger sa facture. Depuis le mois d’octobre, une centrale photovoltaïque de 10.000 m2 est en service sur ses deux
entrepôts de Saint-Aulaire, en Corrèze, où sont stockées des milliers de tonnes de pommes récoltées par ses adhérents. L’énergie produite est consommée sur place… lire

Des usines de dessalement pour remédier au manque d’eau, La Croix, 31/05/2022

Le Sénégal lance la construction de la première usine de dessalement du pays. De plus en plus perçu comme une solution crédible face aux pénuries d’eau, le processus n’en reste pas moins coûteux et polluant. Le président sénégalais, Macky Sall, devait symboliquement poser la première pierre de la toute première usine de dessalement d’eau de mer du Sénégal, à Dakar, ce mardi 31 mai. Une fois construit, le site fournira 50 000 m3 d’eau potable par jour… lire

La Serbie prolonge avec satisfaction sa dépendance au gaz russe, La Tribune, 31/05/2022

Aleksandar Vucic n’a visiblement pas eu de cas de conscience au moment de signer une extension de contrat de trois ans pour poursuivre les importations de gaz russe. Le président serbe s’est fait fort d’avoir obtenu auprès de Vladimir Poutine le “meilleur deal en Europe”, alors que son pays bénéficiait déjà d’un prix d’ami depuis dix ans… lire

Sobriété : l’indispensable débat, Le Monde, 31/05/2022

Nous n’avons pas encore bien mesuré l’ampleur des bouleversements économiques, sociaux et sociétaux qu’implique la lutte contre le réchauffement climatique. Désormais érigé en priorité du nouveau quinquennat, l’objectif d’Emmanuel Macron de faire de la France le premier grand pays du monde à sortir de la dépendance aux énergies fossiles d’ici trente ans n’implique pas seulement de modifier de fond en comble l’offre d’énergie. Il suppose aussi de réduire substantiellement notre consommation… lire

Le difficile découplage entre croissance et émissions de CO2, Le Monde, 31/05/2022

Il sera incontournable pour atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050. Peut-on continuer à produire et à consommer plus sans polluer la planète ? Peut-être, à condition de parvenir à dissocier la croissance économique des émissions de dioxyde de carbone (CO2). Alors que, au cours des derniers siècles, la prospérité globale s’est fondée sur un recours exponentiel aux ressources naturelles, le pari est audacieux, mais pas impossible. Depuis plusieurs décennies, la croissance des émissions de gaz à effet de serre est en effet moins rapide que celle du PIB. Il faudra néanmoins aller beaucoup plus loin… lire

Pour la santé et le climat, engageons une double transition / Jean-David Zeitoun, docteur en médecine et en épidémiologie clinique , Le Monde, 31/05/2022

La dégradation de l’environnement s’accompagne d’une détérioration de la santé, observe le médecin. Des synergies existent pourtant pour redresser la situation sur les deux plans. Après la seconde guerre mondiale, les pays pauvres ont comblé en partie leur retard en matière de développement. En rattrapant leurs lacunes économiques, ils ont aussi gagné en espérance de vie. Ils ont d’ailleurs mis moins de temps à s’approcher de notre longévité que de notre niveau de richesse. Cette transition épidémiologique, c’est-à-dire un changement massif dans la santé d’une population, s’est traduite par une extraordinaire hausse de l’espérance de vie… lire



Citer ce billet
Céline Rival (2022, 31 mai). Revue de presse – 31/05/2022. Veille énergie climat. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/odr1

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search