Revue de presse – 15/06/2022

Espagne, Australie, Chili… ces pays qui veulent devenir les rois de l’hydrogène, Les Echos, 15/06/2022

Pour produire de l’hydrogène vert en grande quantité, une électricité renouvelable abondante et bon marché sera indispensable. La question du transport de l’hydrogène sur longue distance complique l’équation. L’hydrogène, promis à un bel avenir pour décarboner la planète, va-t-il bouleverser la géopolitique de l’énergie ? Les grands pays producteurs d’hydrogène vert pourraient être demain l’Australie, le Chili, l’Espagne ou encore la Namibie… lire

Énergie : gaz au Qatar, hydrogène en Inde, TotalEnergies multiplie les contrats pharaoniques, La Tribune, 15/06/2022

TotalEnergies enchaîne les grosses annonces. Après avoir signé dimanche un contrat colossal avec le Qatar dans le gaz naturel liquéfié, TotalEnergies s’allie cette fois avec le géant indien de l’énergie et des infrastructures Adani pour créer “un géant de l’hydrogène vert” après deux précédents partenariats. Le groupe français de l’énergie poursuit ainsi sa stratégie de diversification dans le renouvelable en se développant dans la filière de l’hydrogène comme d’autres majors pétrolières ou gazières… lire

Le Parlement européen est tenté de sortir le gaz et le nucléaire de la taxonomie, Les Echos, 15/06/2022

Le parcours du combattant de la taxonomie européenne se poursuit. Mardi, à Bruxelles, deux commissions majeures du Parlement européen se sont prononcées contre le projet de la Commission européenne d’inclure, par acte délégué, le gaz et le nucléaire parmi les énergies classées « vertes » dans l’Union européenne afin d’y attirer les investissements. Lors d’une réunion conjointe, les eurodéputés des commissions des Affaires économiques et de l’Environnement ont ainsi adopté une objection au projet de la Commission (76 pour l’objection, 62 contre, 4 abstentions). En conséquence, ce projet devra faire l’objet d’un vote en session plénière, début juillet. Si le Parlement met alors son veto, la Commission devra abandonner le texte ou revenir avec une nouvelle proposition… lire

Tarif réglementé du gaz : chronique d’une fin annoncée, Le Monde, 15/06/2022

Le prix régulé par le gouvernement, considéré comme une entrave à la concurrence, disparaîtra le 1er juillet 2023. Alors que les cours du gaz s’envolent depuis plusieurs mois, fournisseurs et associations de consommateurs s’inquiètent. Avis aux quelque 2,8 millions de foyers français encore abonnés au tarif réglementé de vente (TRV) du gaz : un quart de siècle après de premières directives européennes, l’ultime étape de la libéralisation de l’énergie approche au moment même où les cours et la spéculation s’affolent. Le tarif régulé par le gouvernement, valable auprès du fournisseur historique Engie (ex-GDF) ou d’entreprises locales de distribution, disparaîtra à compter du 1er juillet 2023. Ensuite, il s’agira de se rabattre sur l’une des offres de marché apparues depuis l’ouverture à la concurrence. En quinze ans, elles ont déjà capté les trois quarts des 10,7 millions de ménages qui se chauffent ou cuisinent toujours grâce à cette molécule… lire

Face au “chantage” du Kremlin, l’UE se tourne vers Israël pour importer du gaz, La Tribune, 15/06/2022

En visite en Israël ce mardi, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a indiqué que l’Union européenne explorait « actuellement des voies pour renforcer (sa) coopération énergétique avec Israël » pour se libérer du « chantage » russe. De son côté, l’Etat hébreu voit aussi d’un bon œil le développement de ses liens avec l’Europe afin d’y exporter une partie de ses vastes
ressources gazières en mer… lire

Nucléaire : malgré les problèmes à répétition, EDF pousse les feux dans l’atome, La Tribune, 15/06/2022

Le ciel va-t-il enfin se dégager pour EDF ? Alors que les mauvaises nouvelles s’accumulent depuis des mois dans le nucléaire, l’électricien national entend bien déjouer le mauvais sort dans les mois à venir et mener à bien une batterie de nouveaux projets dans l’atome, en tirant partie de ses erreurs passées. Il estime que l’EPR de Flamanville est en situation de « pré-exploitation » et se met en ordre de bataille pour lancer la construction de six nouveaux EPR. EDF espère aussi décrocher des contrats clés en Inde, en Pologne et en République Tchèque et veut surfer sur le marché des petits réacteurs nucléaires modulaires. Etat des lieux… lire

Relance du nucléaire : la renationalisation d’EDF «n’est pas exclue», selon Agnès Pannier-Runacher, La Tribune, 15/06/2022

La décision de renationaliser EDF «sera regardée, elle n’est pas tranchée, mais elle n’est pas exclue», a confirmé la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher ce matin au micro d’Europe 1. Déjà évoqué par Bruno Le Maire et surtout par Emmanuel Macron, ce projet doit permettre d’accompagner la relance du parc nucléaire français voulue par le président de la République. Une renationalisation de l’électricien permettrait de financer cette relance alors qu’EDF fait face à des difficultés financières… lire

« Supprimer tous les vols de moins de 500 km éliminerait seulement 3% du Co2 émis par le transport aérien », La Tribune, 15/06/2022

Considéré comme l’un des plus grands patrons de compagnie aérienne du temps où il dirigeait le groupe IAG (British Airways, Iberia…), Willie Walsh, désormais directeur général de la puissante association du transport aérien international (IATA) est venu la semaine dernière au Paris Air Forum pour partager sa vision de l’avenir du transport aérien – et égratigner au passage les responsables politiques. Concernant les carburants durables, il pousse les compagnies pétrolières “à s’y mettre”… lire

EDF se prépare à enfin démarrer l’EPR de Flamanville, Les Echos, 15/06/2022

D’ici à un an, EDF estime être enfin en mesure de charger le combustible dans la cuve de son EPR à Flamanville. Rendez-vous dans un an. EDF amorce le sprint final qui doit le conduire au deuxième trimestre 2023 à charger le combustible nucléaire dans la cuve de son réacteur EPR à Flamanville. Une étape qui marquerait enfin l’achèvement de ce chantier cauchemardesque démarré en 2007, il y a près de quinze ans. « Le site de Flamanville est en exploitation partielle. Nous sommes dans la dernière ligne droite, nous réalisons les finitions » , assure Alain Morvan, l’homme qui pilote depuis 2020 l’achèvement du réacteur… lire

Guerre en Ukraine : Gazprom diminue de 40% ses capacités de livraison de gaz à l’Allemagne, La Tribune, 15/06/2022

Le groupe russe a indiqué que « les livraisons de gaz via le gazoduc Nord Stream ne peuvent être assurées que jusqu’à un volume de 100 millions de m3 de gaz par jour au lieu des 167 millions de m3 par jour prévus ». Craignant une rupture des livraisons venues de Russie, Berlin a entrepris depuis plusieurs mois de trouver des solutions pour diversifier ses approvisionnements. Les exportations de gaz russe vers l’Europe continuent de diminuer. Au total, trois pays de l’Union européenne – la Pologne, la Bulgarie et la Finlande – ont déjà vu leurs approvisionnements coupés par le géant russe, Gazprom, après avoir refusé de régler leurs livraisons en roubles. C’est, en effet, ce qu’exige désormais le Kremlin en réponse aux sanctions économiques adoptées par les Occidentaux… lire

La santé environnementale, une préoccupation émergente, La Croix, 15/06/2022

La commune de Pornic vient de signer son premier contrat local de santé (CLS), qui comprend un important volet sur la santé environnementale.Un changement de culture issu de l’émoi suscité par des cas de cancers pédiatriques à Sainte-Pazanne, dans l’est de l’agglomération. Fumer les pieds dans le sable sera interdit, cet été, sur la jolie plage de la Source. Cette décision récente fait partie d’un souhait plus large de l’agglomération de Pornic de mieux prendre soin de ses 64 500 habitants. Elle vient de signer son premier contrat local de santé (CLS), avec l’agence régionale de santé (ARS). Dans la région, 24 CLS ont été signés, qui incitent les acteurs locaux à se mobiliser autour de la santé, en produisant un diagnostic et des actions propres à leur territoire… lire

Sécheresse : le niveau des nappes phréatiques baisse dans presque toute la France, Les Echos, 15/06/2022

Avant même que l’été commence, les niveaux des eaux souterraines diminuent en raison du peu de pluie tombée ces derniers mois. La situation ne s’était encore quasiment jamais produite. Les nappes souterraines du pays affichent dans leur ensemble des niveaux historiquement bas pour cette période de l’année. L’été n’a pas encore commencé, mais le peu de pluie tombée entre le mois d’octobre dernier et le mois d’avril est loin d’avoir permis aux nappes de se « recharger » comme elles l’auraient pu… lire



Citer ce billet
Céline Rival (2022, 15 juin). Revue de presse – 15/06/2022. Veille énergie climat. Consulté le 17 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/odrb

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search