Revue de presse – 30/08/2022

L’Europe découvre la sobriété énergétique, Le Monde, 30/08/2022

La plupart des pays multiplient les petites mesures pour réduire leur consommation de gaz et d’électricité. Certains ont déjà leur approvisionnement coupé (Pologne, Bulgarie, Finlande), d’autres ont vu leurs livraisons passablement réduites (Allemagne, Autriche, Danemark, Italie, Pays-Bays…). Vivant désormais au rythme du bon vouloir du président russe, Vladimir Poutine, dans l’acheminement de gaz, les 27 pays de l’Union européenne (UE) se sont accordés, le 26 juillet, sur un plan visant à réduire de 15 % leur consommation de gaz jusqu’en mars 2023. Un engagement qui passe, notamment, par des mesures d’économies. Que les Etats membres, selon le degré d’urgence et leur conviction politique, ne mettent toutefois pas en place avec le même allant… lire

Sobriété énergétique : « Nous attendons des précisions pour les secteurs électro-intensifs » / Jean-Luc Raunicher, Medef AURA, La Tribune, 30/08/2022

A l’occasion de la REF2022, le grand rendez-vous du mouvement patronal où Auvergne Rhône Alpes devrait à nouveau constituer l’une des plus importantes délégations régionales, Jean-Luc Raunicher, président du Medef AURA, revient sur les enjeux posés en cette rentrée aux chefs d’entreprises. A commencer par celui de la sobriété énergétique, alors que la Première ministre est attendue devant le Medef pour préciser les ambitions énergétiques des son gouvernement, avant un hiver qui s’annonce tendu sur le plan des prix de l’électricité et du gaz. Mais aussi sur le plan social, avec la bataille des charges de nouveau sur la table face à un phénomène de Grande Démission qui gagne du terrain… lire

Bruxelles appelle à modifier « d’urgence » le marché européen de l’électricité, La Tribune, 30/08/2022

Dépassé par la flambée des cours de l’électricité, eux-mêmes dopés par l’explosion des cours du gaz du fait de la guerre en Ukraine notamment, l’exécutif bruxellois appelle à une modification structurelle du marché européen de l’énergie. Mais si une telle réforme pourrait soulager la crise, elle ne suffira pas à la résoudre, tant ses causes sont multiples. Alors que les cours de l’électricité continuent de flamber en Europe, atteignant des niveaux inimaginables il y a encore quelques mois, la question revient sur la table : le marché interconnecté de l’énergie entre les Vingt-Sept aggrave-t-il la crise en cours ?… lire

Prix de l’énergie, super profits, « fonds vert » aux collectivités locales… Elisabeth Borne veut rassurer les Français, La Tribune, 30/08/2022

Dans un entretien au Parisien/Aujourd’hui en France, première interview depuis la pause estivale, la Première ministre est revenu sur plusieurs sujets d’actualité à commencer par la hausse des prix de l’énergie qui sera « amortie ». A propos de la taxation des super profits, la cheffe du gouvernement a affirmé qu’elle « ne fermait pas la porte » à une telle mesure préférant toutefois que les entreprises « baissent leurs prix ou donnent du pouvoir d’achat à leurs salariés ». Enfin, Elisabeth Borne a annoncé le déblocage d’un « fonds vert » doté d’1,5 milliard d’euros destiné aux collectivités locales pour « les aider dans l’accélération de leur transition écologique »… lire

Energie : les entreprises poliment invitées à la sobriété, Libération, 30/08/2022

Pour éviter des mesures de rationnement cet hiver, l’exécutif souhaite que chaque entreprise élabore un « plan de sobriété énergétique ». Mais les objectifs d’économies et les délais de mise en œuvre restent très flous. Voici revenu le temps des pactes. Après ceux proposés aux enseignants et à l’Algérie par le chef de l’Etat la semaine dernière, c’est la Première ministre qui en propose un sur la sobriété énergétique dans son discours aux patrons, réunis par le Medef à Longchamp, dans le XVIe arrondissement de Paris. Avec ce «pacte» qui fait écho au plan national de sobriété qu’Emmanuel Macron avait esquissé dans son interview du 14 Juillet, Elisabeth Borne tente d’inciter les entreprises à «préférer les économies choisies plutôt que les coupures subies»… lire

Madrid promeut un gazoduc refusé par Paris, Le Figaro, 30/08/2022

En visite en Allemagne, le chef du gouvernement espagnol défend le projet transpyrénéen MidCat. Parleront-ils seulement d’autre chose ? L’énergie sera l’une des questions les plus importantes de la réunion, ce mardi, entre le chancelier allemand, Olaf Scholz, et le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, reconnaît-on à Madrid. Et, au vu des récentes déclarations en Allemagne et en Espagne, le sujet qui occupera Scholz et Sanchez lors de leur entrevue au Palais de Meseberg sera sans aucun doute le gazoduc MidCat. Ce tube reliant l’Espagne et la France, imaginé en 2007 et dont la construction fut paralysée en 2010, a été défini par Scholz le mois dernier comme un projet qui « contribuerait massivement à soulager et à détendre la situation de l’approvisionnement »… lire

Energies fossiles : les pays riches ont doublé leurs aides en 2021, Les Echos, 30/08/2022

Le soutien public aux énergies fossiles de 51 pays avancés est passé de 362,4 milliards de dollars à 697,2 milliards en un an, pointe une étude de l’OCDE. Les pays les plus avancés de la planète ont « considérablement renforcé leur soutien à la production et à la consommation de charbon, de pétrole et de gaz naturel », signale l’OCDE dans une étude publiée lundi. Une évolution qui ne va pas dans le sens d’une réduction des gaz à effet de serre (GES) à l’origine du dérèglement climatique… lire

Il faut trouver d’urgence un chemin qui permette de passer de trop pour certains à assez pour tous / Eloi Laurent, économiste, Le Monde, 30/08/2022

Face à l’indéniable réalité du réchauffement climatique, il faut maintenant adopter l’idée d’une sobriété-partage, basée sur le principe de justice Nous y sommes. En cet été 2022, la France, comme avant elle l’Australie ou les Etats-Unis, a compris que toute sa richesse ne la préserverait pas de la crise écologique, tandis que sa dépendance aux énergies fossiles devient une insupportable vulnérabilité sociale. C’est le moment de revenir aux fondamentaux du raisonnement économique. Très loin de la folle gabegie de la croissance, l’analyse économique fut conçue par Aristote il y a deux millénaires et demi comme une discipline de la sobriété, cherchant à satisfaire les besoins humains essentiels dans un environnement contraint en assurant la correspondance entre des besoins raisonnés et des ressources limitées… lire

Justice climatique, comment répartir les efforts ?, La Croix, 30/08/2022

En cet été marqué par les catastrophes liées au réchauffement climatique, certaines pratiques des plus privilégiés ont été fortement critiquées. Au-delà de la polémique, ces tensions sociales révèlent une demande d’équité dans le travail à fournir pour accélérer la transition écologique. Au cœur d’un été marqué par des événements météorologiques extrêmes, certaines pratiques, présentées comme le fait d’ « une minorité de privilégiés », sont apparues « indécentes » au moment où des efforts – les fameux « petits gestes » – étaient demandés aux Français. Aux dérogations dont bénéficient les golfs pour irriguer les greens en période de sécheresse, les activistes du climat ont répliqué par des opérations de sabotage. Quant aux sauts de puce effectués par des milliardaires en jets privés, leur impact carbone est affiché sur les réseaux sociaux, comme pour mieux souligner l’impunité dont bénéficient ces ultrariches au beau milieu de « la fin de l’abondance »… lire

Énergie : la grande revanche du gaz algérien, La Tribune, 30/08/2022

A la recherche d’alternative au gaz russe dont les livraisons s’amenuisent de semaines en semaines, les dirigeants européens sollicitent l’Algérie pour augmenter son approvisionnement sur le Vieux continent dont elle est un fournisseur de gaz historique. A travers sa visite à Alger qui mêlait aussi bien les dossiers de mémoire, de diplomatie et d’économie, Emmanuel Macron entendait sécuriser les partenariats gaziers avec l’ancienne colonie française sur le long-terme. Objet de ces convoitises, l’Algérie en ressort renforcée sur la scène internationale. Mais la dépendance de son économie aux hydrocarbures n’est pas sans effets pervers. Décryptage… lire

Pétrole : une manne à 842 milliards de dollars pour l’Opep, La Tribune, 30/08/2022

En 2022, les pays membres de l’Opep devraient engranger 842 milliards de dollars de revenus. Ils ont bénéficié de cours élevés et de volumes en hausse. Pour 2023, le risque de récession de l’économie mondiale et le retour de l’Iran sur le marché pétrolier international sont des facteurs baissiers. Mais, comme l’a rappelé l’Arabie saoudite, l’Opep et ses partenaires de l’Opep+ sont prêts à réduire l’offre pour défendre leurs intérêts… lire



Citer ce billet
Céline Rival (2022, 1 septembre). Revue de presse – 30/08/2022. Veille énergie climat. Consulté le 14 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ods3

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search