Perspectives de l’environnement de l’OCDE à l’horizon 2050 : Les conséquences de l’inaction

OECD Environmental outlook to 2050 : The Consequences of Inaction. Paris : OECD, March 2012, 350 p.

Full report : http://www.oecd-ilibrary.org/environment/oecd-environmental-outlook-to-2050_9789264122246-en

Synthèse en français : http://www.oecd.org/dataoecd/54/8/49884240.pdf

Sommaire :

Présentation (source et © OCDE) :

Ces dernières décennies, l’humanité a bénécié d’une croissance et d’une prospérité sans précédent; la taille de l’économie mondiale a plus que triplé depuis 1970, tandis que la population de la planète augmentait de plus de 3 milliards de personnes pour atteindre 7 milliards aujourd’hui. Or cette croissance s’est accompagnée d’une pollution de l’environnement et d’un épuisement des ressources naturelles qui pourraient bien, à terme, compromettre le développement humain.

« Que réservent les quatre décennies à venir ? » : telle est la question posée par les Perspectives de l’environnement de l’OCDE à l’horizon 2050. Cette étude, qui s’appuie sur les travaux de modélisation menés conjointement par l’OCDE et l’Agence d’évaluation environnementale des Pays-Bas (PBL), se projette dans l’année 2050 pour imaginer quelles répercussions les tendances économiques et démographiques pourraient avoir sur l’environnement si le monde n’adopte pas de politiques vertes plus ambitieuses. Elle cherche aussi à déterminer quelles politiques seraient susceptibles d’améliorer ces perspectives.

Ces Perspectives abordent quatre domaines : le changement climatique, la biodiversité, l’eau et les effets de la pollution sur la santé. Quatre défis environnementaux majeurs identifiés dans les Perspectives de l’environnement à l’horizon 2030 (OCDE, 2008) comme des « feux rouges » nécessitant une attention urgente. Sur la base de projections de modèles, cette édition des Perspectives de l’environnement peint un tableau de ce que pourrait être notre environnement d’ici 2050 et met l’accent sur quatre thèmes dont on devait déjà apporter une attention particulière lors de la précédente version des Perspectives, à savoir le changement climatique, la biodiversité, l’eau, la santé et l’environnement. (© OCDE)

—-

–> A ce propos : “Faire en sorte que polluer coûter plus cher” que protéger la planète, les Echos, 15/03/2012 http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/afp_00433192-faire-en-sorte-que-polluer-couter-plus-cher-que-proteger-la-planete-302377.php


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search