Mise en œuvre conjointe : un mécanisme pionnier dans les frontières d’une limite sur les émissions

Mise en œuvre conjointe : un mécanisme pionnier dans les frontières d’une limite sur les émissions / Igor Shishlov, Valentin Bellassen et Benoît Leguet. CDC Climat, février 2012, 40 p. (Etude Climat n°33)

http://www.cdcclimat.com/Etude-Climat-no33-Mise-en-oeuvre-conjointe-un-mecanisme-pionnier-dans-les-frontieres-d-une-limite-sur-les-emissions.html?lang=fr

Points clés du texte © CDC CLimat) :

  • Au sein de l’UE, la MOC a jouer le rôle d’un “mécanisme pionnier”, mobilisant les opportunités de réduction d’émissions en dehors du périmètre du SCEQE, et produisant de l’information utile à l’extension dudit périmètre.
  • La question de l’additionnalité dans la MOC dépend en grande partie de la position de conformité du pays vis-à-vis de ses engagements au titre du protocole de Kyoto, faisant souvent de l’additionnalité une question d’efficacité économique plutôt que d’intégrité environnementale.
  • D’après le modèle de CDC Climat Recherche, les pays de l’annexe 1 devraient avoir générés 356 millions d’URE au 30 avril 2013. Environ 80 million de ces crédits attendus restent néanmoins fortement incertains car ils correspondent à des projets russes non encore enregistrés.

 



Citer ce billet
Danièle Revel (2012, 27 mars). Mise en œuvre conjointe : un mécanisme pionnier dans les frontières d’une limite sur les émissions. Veille énergie climat. Consulté le 20 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o9l9

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search